Nous devenons CPG Europe.
Découvrez nos marques

Les étapes de la réussite d’un collage VEC

Le collage VEC (Vitrage Extérieur Collé) est un procédé constructif, qui consiste à réaliser sur un bâtiment une façade très esthétique, d’aspect lisse et uniforme, à base d’éléments verriers.

Ces éléments verriers sont constitués chacun d’un système composé d’un cadre métallique sur lequel on colle, en atelier, un vitrage simple ou isolant. Cet assemblage ne peut être réalisé que par un atelier certifié par un « PASS VEC », attestant de la conformité de son système de contrôle de production, et en respectant une procédure définie dans un Avis Technique du CSTB.

Une fois collés, ces éléments [cadre+vitrage] sont prêts à être montés en façade, également par collage VEC, pour assurer la fixation partielle ou complète des vitrages sur la façade.

Il existe en effet 2 systèmes principaux de collage VEC possibles :

  • le système collé « sur 2 côtés », dans lequel les vitrages sont pris en feuillure classique sur seulement 2 côtés, les 2 autres étant collés sur une structure de maintien,
  • le système collé « sur 4 côtés », dit « intégral », dans lequel les vitrages sont collés sur les 4 côtés sur un châssis non apparents.

Il existe aussi des variantes dans lesquelles le collage est réalisé sur 1 ou 3 côtés.

 

Quelles sont les 4 étapes incontournables d'un collage VEC ?

Pour réaliser un collage VEC professionnel et durable, il faut impérativement respecter 4 étapes fondamentales :

  1. Etude
  2. Approvisionnement
  3. Production
  4. Auto-contrôle

En quoi consiste la phase Étude d'un projet VEC ?

Comme expliqué précédemment, le « colleur » (atelier VEC) doit être titulaire d’un PASS-VEC.Pour chaque chantier VEC, il doit constituer un dossier VEC complet, rassemblant différents éléments provenant de diverses sources.

Définition des composants :

Elle fait l’objet de fiches de renseignements chantier à récupérer auprès des différents intervenants du projet. Ces fiches décrivent notamment : les informations détaillées et complètes sur le cadre métallique du support de collage, les vitrages, le mastic de collage.

Essais de convenance de l’usine Tremco :

Ils sont obligatoirement réalisés par le laboratoire de l’usine Tremco illbruck Production.

Définition des systèmes :

Le dossier d’étude doit préciser la solution retenue :

  • VEC borde ou non bordé
  • Le type de validation attendue c’est-à-dire l’Avis Technique à respecter
  • Les contraintes du projet : la pression de vent normal en dépression, la contrainte de cisaillement permanente (dans le cas de verre monolithique), les calculs du Hsc (dans le cas de vitrage isolant)

Comment bien gérer l'approvisionnement d'un chantier VEC ?

Identification des produits :

Il est important de bien identifier les références des produits : mastic de collage, primaire d’adhérence, espaceurs, nettoyants pour les supports, fonds de joints, mastic d’étanchéité pour les systèmes bordés, cales. Et de bien conserver les documents nécessaires à leur traçabilité.

Quantités à approvisionner :

Elles sont évaluées selon les sections de collage calculées précédemment (se référer à la procédure de mise en œuvre de juillet 2003).

Unités de commande :

  • Mastic en litres
  • Espaceurs et fonds de joints en ml
  • Nettoyants en litres
  • Primaires en doses

Quelles sont les étapes de la production d'un ouvrage en VEC ?

Pour produire un ouvrage VEC, il faut veiller à respecter les étapes suivantes, et les principaux points de vigilance listés ci-après.

Réception des matières premières :

  • Vitrages : repérage des couches, qualité des produits livrés, vérification des dimensions, angle de références de l’assemblage…
  • Cadre : traçabilité par marquage, vérification des dimensions…
  • Mastics et produits annexes : essais de convenance, certificats de conformité, traçabilité par marquage, durée de validité…

Stockage :

Il est très important d’assurer le respect des températures de stockage des matières premières, y compris des cadres finis et des vitrages.

Mise en oeuvre :

  • Matériel d’application minimum : table, tréteaux, matériel d’extrusion
  • Respect de la température de mise en œuvre et de stockage des cadres finis.
  • Respect de la chronologie du process, et notamment du temps de séchage du primaire.

Pour des informations plus détaillées, se référer à la procédure de mise en œuvre de juillet 2003.

En quoi consiste l'auto-contrôle d'un ouvrage en VEC ?

Auto-contrôle continu :

A chaque changement de lot d’un des composants et à chaque interruption de collage.

Validation de la qualité du mélange (dans le cas de bi-composants) :

Vérification du ratio A/B et de l’homogénéité du mélange.

Vérification de la réactivité du produit :

A court terme (hors collant ou snap-time), et après polymérisation (dureté Shore A).

Vérification de l'adhérence :

Sur cadre ou barrette (par pelage et éprouvettes en H), sur supports verres particuliers (par pelage).